Djazô

Le 13 mars 2016, j’ai été choqué.

Il n’y a vraiment pas d’autres mots pour traduire le sentiment. Savoir que ce qu’on a longtemps vu aux infos, qu’on a vomi, qu’on trouvait déplorable, se passe si près de nous.

J’ai été choqué parce que, je ne cesserai de le répéter, j’aurais pu être parmi les personnes que nous avons perdues. Pas seulement parce que Grand-Bassam est presque devenue une commune d’Abidjan tant elle est proche mais surtout parce que j’y vais tellement régulièrement, pour mettre les pieds dans le sable et lire le dimanche après-midi.

J’ai été choqué par cette célébration de la bêtise humaine, incapable encore aujourd’hui d’expliquer pourquoi gratuitement on choisit de se balader sur une plage et…

Pour cette ville que j’aime, j’ai décidé de faire une vidéo.

Une vidéo qui la montrerait belle et comme beaucoup d’entre nous ne l’ont pas encore vue. J’ai partagé l’idée avec un petit groupe dont les principaux influencers généralistes de Côte d’Ivoire (@EdithBrou, @AmieKouam, @YehniDjidji) et un invité surprise, marocain, grand voyageur qui est tombé amoureux de notre pays (@ZolatiOthmane). Chacun d’eux a fait un geste pour marquer son soutien à Grand-Bassam mais le plus important est que chacun d’eux a fait le voyage pour la ville sinistrée. Chacun d’eux a décidé de vaincre la peur de repartir sur les lieux du crime. Chacun a montré la voie, a montré l’exemple pour que nous redonnions vie à Grand-Bassam.
Suivons l’exemple. Faisons revivre Grand-Bassam.

Djazô signifie Debout en apollo (langue des peuples de Bassam)

4 Comments

  1. C’est encourageant pour l’esprit “Même pas peur”, merci et au passage j’ai un peu rit quand j’ai vu les mines des marraines du web. Franchement des allures à couper le souffle. Belle vidéo.

Submit a comment

2 × 4 =