Nos illusions sur l’amour

… sur les relations, sur le mariage. (C’est le reste du titre que je trouvais trop long). 😊
L’amour est un sujet passionnant… Ces dernières semaines, plusieurs références à lui ont croisé mon chemin. Parmi elles, cet article de Befoune.
Puis je ne sais pas trop comment je me suis retrouvé à faire un tweet sur mon estimation du bon âge pour se marier.


Il m’a valu quelques sarcasmes,  retweets et fav mais disons que cela correspond à mon idée première: mon point de vue n’est pas universel. Il est grandement nourri de mes expériences. De ma compréhension de l’amour, de ce qu’est être en couple, de mes victoires et de mes déceptions.

Alors j’ai pensé à cet article qui serait un témoignage. Au fur et à mesure de son écriture, j’ai compris que mon expérience n’est pas entièrement la mienne. Elle est faite des personnes que j’ai rencontrées, des conseils que j’ai reçus, appliqués ou non. J’ai donc reparlé à mes amours manqués et demandé à mes amis de contribuer.

J’ai donc posé une question simple:
Quelles sont tes illusions sur l’amour? Les relations ou le mariage?

Photo de Stéphane K

A. m’a dit:

L’amour suffit. Non l’amour ne suffit pas à faire tenir un mariage. Il faut une vision commune, des objectifs clairs, un plan, une volonté, des efforts, une organisation, une communication (pour tout et sur tout), la Vérité et de la vulnérabilité. Il faut Dieu, dès le commencement.
L’amour ne suffit pas. Parfois il ne vous portera plus et il vous faudra le porter à bras le corps.
Non, l’amour ne suffit donc pas tant qu’il ne devient pas décision…voire même sacrifice.

E. m’a dit:

Aimer c’est connaitre l’autre comme la paume de ses mains. C’est un « moi » mais pas dans mon corps à moi. C’est un double, pas seulement physiquement, mais aussi spirituellement. Aimer quelqu’un d’autre, c’est s’aimer dans le corps de quelqu’un d’autre.
Non seulement, c’est égoïste et narcissique mais c’est aussi bien faux. Même quand on a des points communs avec son autre, il y a de nombreux points qui sont différents. On rencontre forcément des personnes qui s’expriment différemment de nous. Exemple, je suis expressive donc ça devrait être la même chose pour la personne que j’aime. Elle doit donc exprimer ses sentiments de la même manière. C’est une des illusions. Comprendre que l’autre s’exprime différemment ne veut pas dire qu’il nous aime moins. Il faut accepter les différences et grandir ensemble.

D. a dit:

L’amour est une évidence. Je t’aime. Tu m’aimes. Tout va bien aller dans le meilleur des mondes.
C’est l’idéalisation de l’amour la plus répandue dans le cœur des hommes et des femmes. Cette manière de croire que parce qu’on s’aime, tous les obstacles sont levés, nous vivons au paradis et qu’il n’existe plus aucun problème à l’épanouissement de l’amour. C’est puéril et c’est ne même pas comprendre ce qu’est l’amour et les relations. C’est comme la vie qui est loin d’être un long fleuve tranquille. Contre notre volonté, des tragédies arrivent, des problèmes se posent, des gens meurent. C’est pareil pour les couples. Les couples sont vivants. Alors plus tôt on comprend que des problèmes arrivent, plus tôt on sait qu’il faut travailler à les résoudre et surtout donner du sien quotidiennement pour faire fonctionner l’idéal qu’on définit ensemble.

R. a dit

L’intensité, la flamme de départ peut être conservée jusqu’à la fin. Enfin… la fin. Pendant longtemps.Le feu s’affaiblit. Et c’est une erreur de penser que parce que le feu s’est affaibli, la relation est en train de mourir. La relation évolue, elle grandit et se change en quelque chose qui répond aux circonstances et de ce qu’on lui donne pour se nourrir. C’est inévitable. Aucune flamme ne peut brûler de la même manière tous les jours de toutes les années.

J. a dit:

L’amour est une solution aux problèmes personnels. Je déteste être seule. Vraiment je le déteste. A chaque fois que c’était le cas, je ne tardais pas à me retrouver en couple avec celui qui arrivait plus ou moins à combler mon vide du moment. Et je suis passé d’échecs en échecs, parfois même pour des relations longues. Parce que je compte sur une autre personne pour combler mes vides affectifs. Je lui en demandais parfois trop et n’étais pas en couple pour les bonnes raisons. Du coup j’exigeais trop de choses à mes partenaires.

Un partenaire n’est pas un médecin, il n’est pas là pour soigner tous nos maux. On doit apprendre à être bien avec nous même, être conscient de nos manques émotionnels pour ne pas les faire peser sur une autre personne. Même si une relation est un voyage à 2, c’est mieux si ce voyage se fait avec deux passagers bien dans leur peau et qui s’élèvent mutuellement plutôt que se tirer vers le bas.
N’ayez pas peur d’être seule.
Apprenez à vous connaître.
Apprenez à savoir ce que vous voulez exactement avant de demander à quelqu’un d’autre de faire la route avec vous.
Plus important encore, aimez-vous avant tout.

R. M’a dit:

Les contraires s’attirent. Ce sont des maths ça. En amour ou quand il est question de relations, ça marche jusqu’au moment où vous devez construire un projet de vie commun.
Et là?! Épiphanie. Vous découvrez à quel point c’est important de partager autant que possible les mêmes valeurs, les mêmes règles et les mêmes concepts. Les mêmes principes de vie et parfois les mêmes priorités. Par exemple:
– Une vie de couple se vit à deux. Pas avec les amis. Un problème se résout d’abord avec son partenaire. Pas avec l’aide de l’ONU. La discrétion et l’intimité, c’est important.
– Ne pas continuellement dépenser ses ressources en choses dont on n’a pas besoin (parce qu’il faut paraître, #CoupleGoals) plutôt qu’en l’essentiel pour construire un lendemain serein.
– L’éducation d’un enfant commence dès que l’œuf est formé. Entre ce qu’on commence à lui dire ou les privations en tant que parents, il y a tout un chantier et des décisions pour le protéger. Comme par exemple, un nouveau-né n’a rien à faire (normalement) sur les réseaux sociaux si ce n’est flatter l’ego de ses parents.

E. m’a dit:

Ça va (pas) aller. Je me suis mariée en avril 2014. 1 an plus tard mois pour mois, retour sur la terre ferme, c’était officieusement fini. Les 2 années qui ont suivi ont servi à trouver le courage de sortir de ce chaos. Ce serait mentir que de dire que je n’avais pas vu les choses venir avant ce fameux « oui » (oui à quoi d’ailleurs ?). Mais j’ai fait comme tout le monde dans ce pays d’optimistes, j’ai dit : « ça va aller ». Non, ça n’ira pas. Ce qui est problématique avant le mariage, le sera aussi DANS le mariage. Puissance 10.


Si tu n’aimes pas sa manière de péter maintenant, tu ne l’aimeras pas plus dans 10 ans. #NoteToMyself

Bref! Cet article s’appelle, nos illusions sur l’amour parce qu’une fois qu’on s’en rend compte, nos histoires deviennent meilleures. On n’est plus à la poursuite d’un idéal mais on comprend que cela doit être construit jour après jour avec la personne qu’on a décidé d’avoir à nos côtés. Alors, si vous avez pris conscience de vos illusions, quelles sont-elles? Partagez-les avec moi en DM, Inbox sur les réseaux sociaux et je serai heureux de faire “Nos illusions Part 2”. Il est nécessaire de partager la bonne nouvelle, enseigner aux plus jeunes à avoir des relations plus saines… le plus tôt possible.

SUIVEZ-MOI SUR FACEBOOK

SUIVEZ-MOI SUR TWITTER


Submit a comment

seize + 3 =